47 Magazine - 45 : Février 2019

archives

Aide

Collapse

Uncollapse

MFR.png

Les journées portes ouvertes

Les 6 MFR du Lot-et-Garonne ouvrent leurs portes les 9 février et 16 mars de 9 à 17 h, le 17 mai de 17 à 20 h et le 18 mai de 9 à 13 h, ainsi que tous les mercredis après-midi du 17 avril au 26 juin. Au programme : découverte des formations, de la vie en MFR, échanges avec les formateurs, les élèves...

Retour En avant

SAVOIR-FAIRE

MFR, apprendre autrement

Les six Maisons familiales rurales (MFR) de Lot-et-Garonne forment, chaque année, près de 800 jeunes de la 4e au BTS. Elles pratiquent une pédagogie de l’alternance avec des semaines d’apprentissage en entreprise et des semaines de formation à l’école. Explications.

Le mouvement des Maisons familiales rurales (MFR) est né en Lot-et-Garonne en 1937 car l’enseignement traditionnel incitait les jeunes à partir en ville abandonnant ainsi les exploitations agricoles familiales. Aujourd’hui, ce système éducatif permet de valoriser tous les talents et de donner à chacun, quels que soient son milieu et ses aptitudes, la chance de se former et de devenir acteur de son avenir. Preuve que la méthode plaît puisqu’il existe actuellement plus de 430 établissements en France et quelque 600 dans le monde. Les domaines enseignés sont spécifiques à chaque Maison. Par exemple, les formations des 6 MFR lot-et-garonnaises concernent les domaines agricoles, les services à la personne, la vente, le tourisme, l’aménagement paysager, la restauration, la maintenance des bâtiments, la fleuristerie... Près de 800 jeunes sont scolarisés à Bourgougnague, Barbaste, Castelmoron, Miramont, Pujols et Sainte Bazeille et font leurs stages dans environ 2 000 entreprises locales.


Une Maison familiale accueille une centaine de jeunes, la plupart en internat. Ils participent à la vie collective, composante importante de la formation et facteur essentiel de la socialisation et de l’autonomisation. Ils (re)trouvent un cadre favorable à un climat scolaire positif. En évoluant dans un environnement à taille humaine, ils reprennent confiance en eux et font des progrès. Selon Daniel Benoist, directeur de la fédération du Lot-et-Garonne, « le nombre restreint d’élèves favorise un bon climat relationnel. Les adolescents ressentent moins de tensions, les formateurs et les maîtres de stage ont plus de temps pour chacun, permettant ainsi de donner un sens aux apprentissages. Ils retrouvent ainsi le goût des études. » Les taux de réussite aux examens et d’insertion dans la vie professionnelle attestent de l’efficacité de la méthode.


Fédération MFR 47
Allée de Comarque
47260 Castelmoron-sur-Lot
05 53 35 91 12
fd.47@mfr.asso.fr
www.mfr.asso.fr

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même