47 Magazine - 51 : Novembre 2020

archives

Aide

Collapse

Uncollapse

Les lauréats

  • ecoreso-mdph_handicap-1.png
    Damazan

    Ecoreso autonomie

    Cette association met en place un dispositif pour collecter, rénover, reconditionner du matériel de compensation du handicap (lits médicalisés, fauteuils, déambulateurs, lèves personnes...) qui n’est plus utilisé. Il sera ensuite redistribué aux personnes en perte d’autonomie ou handicapées. Le président de la structure Jean-François Sauvaud mise sur le développement d’une économie basée sur la fonctionnalité, c’est-à-dire le temps d’usage d’un produit, en fonction du besoin, plutôt que sa possession. Il souhaite aussi impliquer le réseau médical, sanitaire et social lot-et-garonnais, pour favoriser l’intervention des ergothérapeutes de la structure lors des préconisations du matériel.

  • ©Dépt. 47 - Xavier Chambelland
    Villeneuve-sur-Lot

    La Régie Vallée du Lot

    Cette association envisage de mettre à la disposition des établissements scolaires des bacs de cultures mobiles (biodéchets) accompagnés d’une exposition explicative. Il s’agit de collecter les biodéchets issus des cantines et du gaspillage alimentaire pour les valoriser. Le directeur de la structure Olivier Cagnac explique que du compost sera ainsi obtenu et qu’il sera utilisé pour faire pousser des légumes destinés aux populations les plus fragiles.

  • archimede-XCD_9671.png
    Saint-Jean-de-Thurac

    Archi’mede

    Cette société coopérative et participative a développé une plateforme de covoiturage gratuite destinée aux patients se déplaçant vers un même établissement de santé. Cet outil vise à faciliter l’accès aux soins pour tous en favorisant la mobilité, le développement durable et la création de lien social entre les usagers. Le partenariat avec les établissements de santé doit également permettre de réduire le flux des véhicules et le stationnement aux abords de ces structures de soin. Le gérant de cette Scop Rodolphe Pontens indique également que, grâce à cet outil, deux emplois ont été créés dès la première année de fonctionnement.

  • bougeons-nousXCD_9651.png
    Marmande

    Bougeons-nous 47

    Cette association propose de créer un local de réparation, d’entretien et d’entreposage de vélos. Objectif : favoriser la mobilité des personnes en situation de précarité sociale et/ou professionnelle. La présidente de la structure Fatima Figues explique proposer une solution alternative à la voiture et cela à moindre coût. Les vélos utilisés sont donnés à l’association par des particuliers et professionnels du cycle. En plus d’être solidaire, cette action s’intègre dans une démarche de développement durable : remise en état de deux-roues et réduction de l’empreinte carbone.

  • transnumeric-exposition-des-ordi-en-salle-de-reunion.png
    Marmande

    Tr@nsnumeric

    Cette association envisage de mettre en œuvre un dispositif d’économie circulaire autour du matériel informatique. Il s’agit de récupérer du matériel obsolète ou inutilisé auprès des entreprises, des collectivités, des commerçants, des particuliers pour lui redonner une seconde vie. Ces produits reconditionnés seront alors proposés aux associations, aux écoles, aux familles… pour des budgets limités. Le directeur de l’association Thierry Polloni explique que des ateliers de reconditionnement vont être mis en place avec le soutien d’anciens cadres informatiques et des jeunes ingénieurs qui pourront mettre leurs savoir-faire et compétences aux services du projet.

  • les_cigales_expo-7.png
    La Rochelle (siège)

    Association des Cigales

    Elle veut développer sur le Lot-et-Garonne un système de finance solidaire. Le président de l’association Christian Favreau explique son fonctionnement. « Concrètement, ce sont entre 5 et 20 personnes qui ouvrent un compte en banque dans la banque de leur choix et qui épargnent chacun en moyenne 30 €/mois pendant 5 ans. Les membres du club rencontrent des porteurs de projet et décident, sur le principe d’une personne = 1 voix, de le soutenir de 2 manières : en argent en lui mettant à disposition une partie de la cagnotte collective ou en temps puisque les Cigales proposent leurs compétences/réseaux/connaissances aux porteurs de projets. » Les Cigales sont au carrefour de l’épargne de proximité, de l’épargne éthique et solidaire.

  • Habitats-des-possibles.png
    Portets Gironde (Siège)

    Habitats des possibles

    Le projet est de développer en Lot-et-Garonne des habitats partagés pour retraités, à mi-chemin entre la colocation et l’habitat regroupé. Ce type d’habitat propose une 3e voie par rapport aux domiciles individuels et aux institutions. La présidente de l’association Françoise Hoareau explique qu’il vise à valoriser sur chaque territoire les désirs des habitants, le foncier existant et les dynamiques locales d’accompagnement à domicile. Ces habitats seront pensés avec les retraités du territoire eux-mêmes. Ils comprennent des espaces communs et privatifs modulables et adaptables au vieillissement. Le maître-mot est de favoriser l'entraide.

  •  
    Bon-Encontre

    Afdas

    L’association souhaite créer un espace de vie sociale attenant à la ressourcerie et à l’épicerie solidaire qui existent déjà. Les animations écocitoyennes et de sensibilisation à la réduction des déchets proposées au public et particulièrement aux plus fragiles, seront développées. Le président de la structure Stéphane Parisis explique qu’il s’agit de favoriser la mixité sociale. Ce pôle d’animation et d’éducation à l’environnement accueillera dans un second temps une laverie solidaire. Elle sera la première en Lot-et-Garonne.

  • Carnet-DETOURS-p28.png
    Agen

    CEDP47 Paysage et médiation

    L’association souhaite créer des pochettes « découverte surprise ». La présidente, Sophie Dupouey, explique que le projet s’adresse prioritairement aux Lot-et-Garonnais d’où le titre des pochettes L’aventure commence ici - Partez à l’aventure aux portes de chez vous. Il s’agit de les encourager à aller à la rencontre de leur territoire, à leur faire découvrir les espaces naturels préservés, les productions locales, les curiosités architecturales… sans connaître le lieu de leur destination. Les pochettes sont à choisir selon qu’on est enseignant en classe de collège, habitant, animateur de groupe de jeunes, éducateur en centre médico-social… Au total, il y a 10 pochettes : une palette de propositions pour explorer la diversité des paysages du département.

splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même