47 Magazine - 44 : Novembre 2018

archives

Aide

Collapse

Uncollapse

clement-5819e7bf-4152-494c-b945-23c3f82a6995.jpg Clément Laporte © DR
ugo.jpg
Ugo Boniface © DR
lucie---Image-Innsbruck.jpg
Lucie Jarrige © DR

La soirée « Trophées des champions »

La 13e édition de la cérémonie « Trophées des champions », proposée par le Département, se déroule vendredi 30 novembre à la Base du Temple‑sur‑Lot. Chaque année, ce moment est l’occasion d’honorer les sportifs lot‑et‑garonnais brillants et émérites. Ils seront près de 200 à monter sur scène du fait de leurs résultats remarquables nationaux ou internationaux, en sport collectif ou individuel. Le déroulé de la soirée reste le même : les séquences Bronze, Argent et Or, Super‑champions et Coups de coeur. Un show sportif de haute volée agrémentera la soirée !

Retour En avant

Trophée des champions

Ils sont champions du monde

Lucie, Clément et Ugo ont trois points en commun. Ils sont champions du monde. Ils ont été formés ou se forment dans nos clubs ou sont, tout simplement, des enfants du pays. Et, ils poursuivent des études supérieures. Les challenges ne leur font pas peur et ils gagnent sur tous les terrains. Aussi, le 30 novembre, ils seront mis à l’honneur lors des Trophées des champions, organisés par le Département.

Lucie Jarrige, 27 ans


Malgré l’amputation d’une jambe à l’âge de 15 ans, Lucie Jarrige a toujours souhaité dépasser ses limites. En parallèle de ses études parisiennes axées sur la chimie, la Monflanquinoise découvre le club d’escalade de Massy. Lucie, c’est une leçon de vie, l’espoir au quotidien et la réussite au bout du chemin. Championne du monde handi‑escalade en catégorie « amputée jambe » en 2016, elle a réitéré sa performance cette année à Innsbruck en Autriche. Elle regarde déjà vers 2019 pour confirmer le dicton « jamais deux sans trois ». Même si elle revient de temps en temps au pays, Lucie sillonne le monde pour le sport et ses études. Depuis octobre, elle effectue un post‑doctorat de deux ans en Allemagne dans la petite ville de Marburg. Sa mission de recherche porte sur l’utilisation de la lumière comme source d’énergie afin de réaliser des réactions chimiques. Pour mettre ses neurones au repos, elle fera, bien évidemment, de l’escalade !

Clément Laporte, 20 ans


Il a vécu une expérience que tout joueur de rugby aimerait vivre un jour. À tout juste 20 ans, Clément Laporte s’est fait un nom, tant au niveau national grâce à son poste d’arrière au SUA, qu’au plan international en devenant champion du monde de rugby avec les Bleuets (équipe de France espoirs U 20). Si la victoire face aux All Blacks en demi‑finale reste un moment magique, être champion du monde « est un réel bonheur ! » Mais à l’âge où beaucoup de jeunes s’amusent, cela représente beaucoup de travail et de sacrifices « qui ont payé ». « La pression retombe d’un coup. Vivre ce moment avec ses proches dans le stade, c’est exceptionnel. » Clément est un battant et aime relever tous les challenges. En effet, en parallèle de sa passion, il suit des études supérieures à l’IUT Gaco (Gestion administrative et commerciale des organisations) à Agen. « Il faut être autonome, organiser, communiquer avec les profs et les autres étudiants, et rattraper les cours... »

Ugo Boniface, 20 ans


Tout petit, Ugo chausse ses premiers crampons à Casteljaloux. Il faut dire que chez les Boniface le rugby est affaire de famille. Il signe ensuite à Nérac, puis, cadet, il choisit le SUA avant de rejoindre Bayonne où il joue pilier gauche depuis trois ans. Il intègre le pôle France Espoirs U 20, comme Clément. « Le titre de champion du monde avec les Bleuets est vraiment quelque chose d’incroyable. C’est l’aboutissement d’un travail personnel et d’une équipe. C’est une soirée où tout bascule. Pour la finale, je n’avais jamais vu un stade aussi rempli et une ambiance aussi énorme. » Ses épaules sont heureusement assez larges pour supporter une double charge de travail : celle de joueur et celle d’étudiant. Après un Bac pro Commerce, il finalise aujourd’hui un BTS Muc (Management des unités commerciales). Côté études, les copains l’aident beaucoup. Côté entraînement, c’est de l’intensif qui laisse peu de place aux loisirs. Ugo n’en oublie pas pour autant la chasse à la palombe !

Autres belles performances


L’agenaise Montserrat Amédée est devenue, cet été, vice‑championne du monde de rugby à 7 avec l’équipe de France féminine. Avant la dernière épreuve de l’année prévue en novembre, Mikaël Brageot (licencié à l’aéro‑club de Villeneuve‑sur‑Lot) était en 4e position au classement général de la Red Bull Air race, championnat du monde de course aérienne. Avec son partenaire de voltige, Louis Vanel (également licencié à l’aéro‑club de Villeneuve‑sur‑Lot), il a remporté le titre européen en voltige aérienne avec l’équipe de France.

La soirée « Trophées des champions »

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même