47 Magazine - 49 : Janvier 2020

archives

Aide

Collapse

Uncollapse

page-22---agen2annada-.jpg
Retour En avant

Occitan



Bona annada a totas e totis

Dins Agenés coma dins lo demai d’Occitània, celebram l’an novèl per de vòts. Los podèm formular atal : bona annada, plan granada e plan acompanhada e se sèm pas mai, que siam pas mens ! Plan granada es lo desir al sens pròpri que las recòltas sián abondosas e al sens figurat que l’annada siá fruchosa. Plan acompanahada es un biais de dire longa vida.

Se sèm pas mai que siam pas mens significa que caldriá que las naissenças faguèssen compés a las despartidas. En ivèrn, pauc a cha pauc, los jorns alongan : per Nadal d'un pè de gal donc de pas gran causa, per l'an nòu d'un pè de buòu donc un pauc mai de lutz aprèp l’escurina de decembre.

Qué vos desirar per ongan ? D’en primièr una bona santat e una melhora santat per los que son malauts. Puèi la patz. Es necite de parlar de patz e d’amaisament non solament dins nòstre país que n’a bravament besonh mas subretot dins lo mond ont reina lo desacòrdi e ont s’entend un bruch de bòtas.

E en tèrra agenesa ? que Garona s’embufe pas tròp e demòre sàviament dins son lièch. Se sap que aquela tèrra es lo brèç del rugbí de 15 e lo SUA es sa còlha de referéncia. Baste que demorèsse en Top 14 !

Los que parlan la lenga de Jansemin, l’occitan, s’escantisson un aprèp l’autre sens l’aver transmesa a sos dròlles. Bona annada a nòstras calandretas e a las classas bilingüas del departament que la mantènon viva.

Bona annada al Conselh departamental que sosten la Quinzena occitana
Bona annada a Agen, Marmanda, Cocumont e d’autres que prenon al seriós la lenga e la cultura occitanas.

Bonne année à toutes et à tous

En Agenais comme dans le reste de l’Occitanie, nous célébrons l’an nouveau par des vœux. On peut les formuler ainsi : bonne année, bien « grainée » et bien accompagnée et si nous ne sommes pas plus, que nous ne soyons pas moins. Bien « grainée » est le souhait au sens propre que les récoltes soient abondantes et au sens figuré que l’année soit fructueuse. Bien accompagnée est une façon de dire : longue vie.

Si nous ne sommes pas plus, que nous ne soyons pas moins signifie qu’il faudrait que les naissances compensent les décès. En hiver, petit à petit, les jours allongent : pour Noël d’une patte de coq donc de pas grand chose, pour le nouvel an d’un pied de bœuf donc un peu plus de lumière après l’obscurité de décembre.

Que vous souhaiter pour cette année ? D’abord une bonne santé et une meilleure santé pour ceux qui sont malades. Et puis la paix. Il est nécessaire de parler de paix et d’apaisement non seulement dans notre pays qui en a bien besoin mais surtout dans le monde où règne la discorde et où on entend un bruit de bottes.

Et en terre agenaise ? Que Garonne ne se fâche pas trop et reste sagement dans son lit. On sait que cette terre est le berceau du rugby à 15 et que le SUA est son équipe phare. Pourvu qu’il reste en Top 14 ! Ceux qui parlent la langue de Jasmin, l’occitan, s’éteignent un après l’autre sans l’avoir transmise à leurs enfants. Bonne année à nos « calandretas » et aux classes bilingues du département qui la maintiennent vivante.

Bonne année au Conseil départemental qui soutient la Quinzaine occitane.
Bonne année à Agen, Marmande, Cocumont et d’autres qui prennent au sérieux la langue et la culture occitane.

Coordonnées de l'auteur de cette chronique
Jean-Pierre Hilaire
06 76 47 32 12
jean-pierre.hilaire@wanadoo.fr

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même