47 Magazine - 48 : Octobre 2019

archives

Aide

Collapse

Uncollapse

paul-simonet-5963-10X15---daniel-simonet.jpg
Retour En avant

Hommage

Paul Simonet, pionnier de la bio

« On passait pour des originaux… » Paul Simonet, le visionnaire, était lucide sur son temps, son époque. Dans les années 1970, ceux qu’on appelait « hippies », « baba cool », « écolo » ou encore « originaux » avaient seulement à coeur de vivre en harmonie avec leur environnement et de protéger la nature. Aujourd’hui, on les nomme « avant‑gardistes », « novateurs », « pionniers ». Paul Simonet faisait partie de ceux‑là.

Intoxiqué par des fruits traités par l’agriculture « chimique » (son terme de l’époque), il tombe gravement malade. Très vite, il fait le lien entre la nourriture qu’il mange et les effets sur le corps. Son constat : « si l’on empoisonne les fruits et les légumes, on empoisonne la terre et aussi les consommateurs ». Son idée est de créer (entre autre), avec une poignée de copains maraichers, le premier marché aux produits issus de l’agriculture biologique le 28 mai 1975. Il est le premier marché de ce type de France ! Quatre décennies plus tard, le Salon Horizon vert à Villeneuve qu’il a aussi fondé vers 1977, accueille quelque 170 exposants et toujours plus de visiteurs au fils des ans.

En juin dernier, Paul Simonet s’est éteint, laissant derrière lui un héritage riche et fertile. Les fondations qu’il a construites autour de la Bio sont solides et bien enracinées dans ce sol lot‑et‑garonnais qu’il aimait tant. Cet « original » aura été en fait un ambassadeur de choix pour l’agriculture biologique.

La présidente du Conseil départemental, l’ensemble des élus et le journal 47 tenaient à lui rendre hommage.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même