47 Magazine - 51 : Novembre 2020

archives

Aide

Collapse

Uncollapse

DSCN0721.png ©Thierry Breton
Calmette-Marcel2---haut-agenais-perigord_THI4127.png

Marcel Calmette, délégué à la culture et à la langue occitane.

Des suggestions pour cette rubrique ?

Partagez-nous vos idées en nous écrivant à departement@lotetgaronne.fr

Retour En avant

Occitan

Quinzena Occitana 2020

Lo Conselh departamental e lo collectiu d’associacions avián decidit, pr’amor la pandemia, de reportar la Quinzena Occitana a la davalada. Ongan, lo tèma èra lo sòmi. Aprèp l’inauguracion a Folaironas en occitan per Marcel Calmette, seguida del memorable concèrt de la Mal Coiffée, Agenés Tèrra Occitana prepausava dimenge 20 de septembre als Ageneses un percors animat pel grop de musica occitana Trad’Oc.

Desfisant lo risc de pluèja, mai de 40 personas foguèron aculhidas en musica al pè de la palanca. Puèi en occitan e en francés, lor parlèri de sòmis de Garona dempuèi los Nitiobròges fins a Jansemin, meravilhat de prene lo vapor per Bordèu. Un còp atraversada Garona per la palanca, Trad’Oc esperava los caminaires a qui contèri l’istòria de la palanca, dels pescaires e dels marinièrs de Monbusq. Per la restanca, los menèri al pont canal, frucha d’aquel sòmi de ligason entre la Mar latina e la Mar granda. Sul costal, aquí ont prenguèt la primièra fotò en color d’Agen en 1877, lausenjèri Deucòs deu Hauron. Davant la gara, evoquèri lo sòmi del viatge rapid tre 1856 a ‘Gen amb lo trin. A la comuna, dins la sala dels illustres, Louis Sentis dels Amics de Deucòs deu Hauron nos ofriguèt en 3D un novèl omenatge a Deucòs deu Hauron, seguit del veire de l’amistat. Éra pas qu’un dels nombroses eveniments capitats de la Quinzena dins tot lo departament. Marcel Calmette a l’ambicion de far de la Quinzena Occitana un eveniment regional e perqué pas d’Occitània tota. Quite !

Quinzaine Occitane 2020

Le Conseil départemental et le collectif d’associations avaient décidé, en raison de la pandémie, de reporter la Quinzaine Occitane à l’automne. Cette année, le thème était le rêve. Après l’inauguration à Foulayronnes en occitan par Marcel Calmette, suivie du mémorable concert de la Mal Coiffée, Agenés Tèrra Occitana proposait dimanche 20 septembre aux Agenais un parcours animé par le groupe de musique occitane Trad’Oc.

Défiant le risque de pluie, plus de 40 personnes furent accueillies en musique au pied de la passerelle. Puis en occitan et en français, je leur parlai de rêves de Garonne depuis les Nitiobroges jusqu’à Jasmin, émerveillé de prendre le vapeur pour Bordeaux. Une fois traversée Garonne par la passerelle, Trad’Oc attendait les marcheurs à qui je racontai l’histoire de la passerelle puis des pêcheurs et des mariniers de Monbusq. Par la digue, je les conduisis au pont canal, fruit de ce rêve de liaison entre la Méditerranée et l’Atlantique. À flanc de coteau, là où il prit la première photo en couleur d’Agen en 1877, je fis l’éloge de Ducos du Hauron. Devant la gare, J’évoquai le rêve du voyage rapide dès 1856 à Agen avec le train. À la mairie, dans la salle des illustres, Louis Sentis des Amis de Ducos du Hauron nous offrit en 3D un nouvel hommage à Ducos du Hauron, suivi du verre de l’amitié. Ce n’était qu’un des nombreux évènements réussis de la Quinzaine dans tout le département. Marcel Calmette a l’ambition de faire de la Quinzaine Occitane un événement régional et pourquoi pas de toute l’Occitanie. Chiche !

Coordonnées de l'auteur de cette chronique
Jean-Pierre Hilaire
06 76 47 32 12
Jean-pierre.hilaire@wanadoo.fr

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même