47 Magazine - 51 : Novembre 2020

archives

Aide

Collapse

Uncollapse

page-21Photo-sport-sante.png ©Cdos
page-21---portrait_jean-marie_tovo.png
Jean-Marie Tovo - Président du Cdos 47

« La devise du mouvement Olympique Citius, Altius, Fortius* résume à elle seule l'ensemble des bienfaits du sport pour la santé et son rôle essentiel tant sur le plan physique, psychologique que social. Dans notre département, le nombre de prise de licence est assez proche des années passées même si certaines disciplines rencontrent des difficultés. Habituellement, le mois de septembre est celui où les "mordus" s'inscrivent et où un grand nombre de personnes s'essaie à plusieurs activités. Le risque en cette période anxiogène est de voir le nombre de licenciés dégringoler alors que les clubs mettent tout en œuvre pour accueillir en toute sécurité leurs licenciés. Le mouvement sportif Lot-et-Garonnais est resserré, l'ensemble de nos bénévoles représentent une force indestructible, rien ne nous arrêtera ! Notre passion et l'exigence de nos éducateurs, pour l'accueil du public en respect aux gestes barrières édictées par chaque fédération, nous permettront de vaincre et gagner face à la Covid-19. »

* Plus vite, plus haut, plus fort


Jean-Marie Tovo
président du Cdos 47

Affiche-Print-1_CDOS-47.png

Le Comité national olympique et sportif français et le mouvement sportif français ont lancé récemment une opération de sensibilisation pour mettre en exergue les valeurs sportives inculquées dans les clubs de sport. Appelée « #JAILESPRITCLUB », cette action rappelle qu'en plus d'être bénéfique pour la santé, la pratique d'un sport forge l'esprit d’équipe, de combativité, de dépassement de soi, de partage... grâce à l'expérience des clubs présents autour de nous

Retour En avant

Sport-santé

Pour avoir du Peps

Alors que la demande de « sport-santé » est en forte progression partout en France, le Lot-et-Garonne dispose, depuis 1er janvier 2020, d’une instance départementale de coordination Sport-Santé-Bien-être (SSBE) à laquelle siège le Département et depuis le 1er septembre, d’une coordinatrice Peps* (Prescription d'exercice physique pour la santé). Ce dispositif est mis en place par la Région Nouvelle-Aquitaine en partenariat avec l’Agence régionale de santé et la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale.

« L'objectif du dispositif Peps est de favoriser le développement de la prescription médicale du sport notamment en direction de personnes atteintes de maladies chroniques ou affections longues durées. Il intervient dans le cadre de l'instruction interministérielle du 3 mars 2017 qui permet aux médecins de prescrire une activité physique sur ordonnance à certains de leurs patients », explique Cassandre Guinot-Mondoloni, coordinatrice territoriale du dispositif en Lot-et-Garonne. Rattachée au Comité départemental olympique et sportif 47 (Cdos 47), elle accompagne les clubs ou associations sportives et intervient également auprès des bénéficiaires de prescriptions d'activité physique. « J'aide les clubs à obtenir le label Peps afin qu'ils bénéficient d'une bonne visibilité auprès des médecins. Certains proposent déjà des ateliers dédiés à ce public mais ils ne sont pas assez connus. Mon rôle est de fédérer tous les acteurs du sport-santé et, grâce au travail d'équipe réalisé ici, les premiers retours sont très positifs et beaucoup de clubs sont intéressés par le label. Je m’entretiendrai ensuite les bénéficiaires pour mieux les orienter », précise-t-elle. Le médecin prescripteur ou la coordinatrice pourront alors choisir la meilleure option parmi trois pour le bénéficiaire en fonction de son bilan physique, de sa motivation et de sa pathologie.

La relation coordinatrice Peps/médecin sera primordiale et est également un axe important de travail. Pour l’aider dans sa mission, le Cdos 47 partage avec elle son expérience du terrain. Représentant le mouvement sportif départemental auprès des pouvoirs publics et au sein des différentes instances de concertation, le comité est l'interlocuteur privilégié des collectivités territoriales et des institutions publiques pour porter les préoccupations et les projets du mouvement sportif. Il intervient ainsi dans le développement de la vie associative (formation d’éducateurs sportifs, dirigeants et bénévoles de clubs), la citoyenneté (lutte contre les incivilités et la violence dans le sport, apprentissage des notions de citoyenneté et laïcité), le sport et handicap (développement et favorisation de l’accueil de sportif en situation de handicap en milieu sportif ordinaire), l'aide aux comités départementaux et clubs (construction de projet, demande de subvention, promotion des manifestations, intermédiation de service civique…) et bien-sûr la promotion de la santé par le sport.

* www.peps-na.fr

Parole de Jean-Marie Tovo Découvrez l'opération de sensibilisation « #JAILESPRITCLUB »

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même