47 Magazine - 50 : Mai 2020 - Spécial

archives

Aide

Collapse

Uncollapse

_THI9794.png ©Thierry Breton
Retour En avant

Quand les chantiers s’adaptent

Dès l’annonce du confinement, la présidente Sophie Borderie a écrit à toutes les entreprises prestataires du Conseil départemental pour leur indiquer que les chantiers en cours pouvaient se poursuivre dans le strict respect des gestes barrières et consignes de sécurité, mais qu’aucune pénalité ne serait appliquée pour autant en cas d’impossibilité de maintenir l’activité. Par ce message encourageant et rassurant, il s’est agi d’envoyer un signal positif aux entreprises intervenant pour le compte de la collectivité, investisseur public de premier plan sur le territoire.

C’est ainsi que les travaux de l’écluse de Saint Vite, projet de 3,4 millions d’euros HT, ont par exemple pu être lancés comme prévu le 14 avril, dans le respect des directives nationales établies en lien avec les organisations professionnelles du BTP. Daniel Borie, vice-président du Conseil départemental et maire de Saint-Vite, rappelait alors que « la sécurité et la santé sont évidemment prioritaires. Et, chaque fois que les conditions sanitaires sont assurées, le Conseil départemental est au rendez-vous pour soutenir les entreprises, bien souvent locales, qui interviennent sur nos chantiers publics ». Grâce à cette réhabilitation, le Département poursuit la mise en valeur touristique de l’ensemble du bassin du Lot avec l’ouverture du réseau navigable en amont, jusqu’à Luzech (46). Un projet qui, même dans la crise, ouvre de belles perspectives, alors que les études de l’écluse de Fumel, dernier équipement nécessaire pour rejoindre le département du Lot, se poursuivent.

En savoir plus sur les travaux de l'écluse de Saint Vite

Le 20 avril, moins d’une semaine plus tard, c’était la campagne de fauchage des bords des routes départementales qui pouvait être lancée, avec là aussi des mesures barrières strictes. La collectivité a su s’adapter pour maintenir ses activités sur le territoire.

En savoir sur la campagne de fauchage.

Le 27 avril, c’est le chantier du Center Parcs qui s’engageait dans une reprise très progressive, avec le retour sur site d’une première entreprise (la Société de Charpente Agenaise), reprise assortie de nombreuses précautions sanitaires.

En savoir plus sur le chantier de Center Parcs

Au même moment reprenaient les travaux de réhabilitation du Centre médico-social de Marmande, un chantier de 2 millions d'euros.

Dernière bonne nouvelle en date, le début de la 3e tranche de travaux du très attendu Pont-du-Mas, à partir du 11 mai, pour réaliser l’étanchéité du tablier et la couche de roulement.

En savoir sur les travaux du Pont de Mas

Dans un océan de difficultés, ces chantiers brillent comme autant de phares qui nous permettent de nous projeter vers l’avenir.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même