47 Magazine - 50 : Mai 2020 - Spécial

archives

Aide

Collapse

Uncollapse

d.Rudayna.png Docteur Rudayna Maari, Praticienne Hygiéniste au Centre Hospitalier Agen-Nerac et au Pôle de Sante du Villeneuvois - ©CD47
Retour En avant

Avec le docteur Rudayna Maari,
Praticienne Hygiéniste au Centre Hospitalier Agen-Nerac et au Pôle de Sante du Villeneuvois

Entretien

Pouvez-vous expliquer ce qu’est un médecin hygiéniste ?

C’est un spécialiste en prévention et contrôle des infections. Il intervient en établissements de santé. Son travail se fait en collaboration avec une ou plusieurs infirmières hygiénistes formant ainsi une Équipe opérationnelle d’hygiène hospitalière (EOHH). Pour ma part, j’interviens au Centre hospitalier Agen-Nérac et au Pôle de Santé du Villeneuvois.

Qu’avez-vous mis en place à l’hôpital d’Agen ?

Après nous être appropriés les multiples recommandations scientifiques pour la prévention du Covid-19 et dans le respect des réglementations, nous avons élaboré des protocoles de soins visant à assurer la sécurité des patients et des professionnels. Les équipes médicales et paramédicales ont été formées en particulier aux règles d’habillage et déshabillage des équipements de protection individuelle et nous avons rappelé les modalités de friction des mains avec la solution hydroalcoolique. Nous avons également formé des équipes mobiles de soignants pour réaliser en toute sécurité des prélèvements de dépistage du Covid-19 à l’extérieur de nos hôpitaux.

Vous êtes également intervenue dans d’autres structures du Lot-et-Garonne ?

Effectivement l’EOHH du centre hospitalier Agen-Nérac mais également toutes les EOHH des établissements de santé du Lot-et-Garonne se sont mobilisées en appui aux 66 Ehpad et 19 établissements accueillant des personnes en situation d’handicap du département. Ces structures accueillent des personnes vulnérables, quelquefois dans l’incapacité de suivre les mesures de confinement favorisant la propagation du virus. Nous devions aider les personnels de ces structures à organiser et mettre en œuvre les mesures d’hygiène et de protection contre le Covid-19.

Comment se prépare-t-on à l’arrivée de la « vague » annoncée au 15e jour de la première période de confinement ?

Nous sommes restés attentifs aux résultats de surveillance nationale et régionale de la progression du Covid-19 alternant crainte et espoir. L’épidémie a été contrôlée et maîtrisée en Lot-et-Garonne nous permettant ainsi de préparer le retour des patients souffrant d’autres pathologies à revenir se faire soigner en toute sécurité dans nos hôpitaux.

Avez-vous déjà vécu une situation comparable ?

Il y a une similitude entre cette pandémie et la grippe qui revient chaque année sous forme de pandémie également. Le mode de transmission est le même pour ces deux infections virales impliquant des mesures de prévention identiques : respect des gestes barrières dont l’hygiène des mains, distanciation physique et port du masque dans certaines situations. Mais à la différence de la grippe, le Covid-19 est plus contagieux. Il a un taux de formes sévères et un taux de létalité plus élevé. Il n’y a ni vaccin contrairement à la grippe, ni traitement spécifique.

Il s’agit là d’une situation qui soumet chacun, et chaque jour, à une épreuve humaine et psychologique à laquelle personne n’était réellement préparé. Cette crise sanitaire s’inscrira dans l’histoire. Espérons qu’elle aura été l’occasion d’acquérir collectivement les connaissances nécessaires pour se protéger et protéger les autres.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même