47 Magazine - 46 : Mai 2019

archives

Aide

Collapse

Uncollapse

henri_michezv2.jpg
Retour En avant

Micro-brasseries

Du champ à la bouteille

Consommer une bière* quasiment lot-et-garonnaise, c’est possible ! Quelques brasseurs cultivent, en effet, leurs matières premières comme le houblon, l’orge ou le chanvre. Ensuite, ils mettent au point leurs propres recettes. Un savoir-faire brassicole ancestral qu’ils perpétuent pour le plus grand plaisir des consommateurs. Tour d’horizon des micro-brasseries « Made in 47 ».

Le Lot-et-Garonne compte 12 micro-brasseries dont 3 qui proposent une bière « du champ à la bouteille ». « Nous sommes paysans-brasseurs », revendiquent Henri et Hector Michez. En effet, avant de se lancer dans l’art brassicole et d’ouvrir la Brasserie des Cèdres à La-Croix-Blanche en janvier 2016, ils étaient agriculteurs. Aujourd’hui, ils consacrent 8 hectares de leur exploitation à la culture de la matière première nécessaire à la confection de leur breuvage, de l’orge et 6 sortes de houblon.

Le parcours de Stéphanie et Sébastien Philippe à Port-Sainte-Marie est quasiment identique. Ils s’installent en bio (13 hectares) au début des années 2000 et cultivent notamment du chanvre, l’un des ingrédients de leur bière : la Natural Mystick. Elle est depuis peu brassée dans des chais flambant neuf. Le couple a en effet auto-construit et auto-financé un bâtiment écologique pour être totalement indépendant.

Quant à Michaël Camp et Benjamin Lachaize, ils ont eu une démarche inverse. Ils ont ouvert la Brasserie 4.7. à Agen en septembre 2015 et sont devenus « agriculteurs » par la suite. « Depuis début 2018, nous avons une houblonnière d’une centaine de plants dans une ferme expérimentale à Saint-Hilaire-de-Lusignan. Cette ferme nous fournit aussi en framboises et diverses plantes et épices nécessaires à la fabrication de nos différentes bières. »

Ces bières répondent aux attentes des consommateurs qui raffolent du « fait maison », synonyme de qualité. Ils peuvent découvrir d’autres saveurs, des produits parfois très typés, avec plus de goût. L’équation « rejet des produits industriels standardisés » et « envie de consommer local et qualitatif » fait que les brasseries artisanales sont en plein essor.

* L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même