47 Magazine - 46 : Mai 2019

archives

Aide

Collapse

Uncollapse

pages-16---17---ok_XCG8684.jpg Daniel Labarbe, directeur, et Xavier Delsol, responsable de la restauration collective à Sainfruit, stockent dans les entrepôts de Marmande et de Langon des fruits et légumes provenant de producteurs lot-et-garonnais.

Notre programme " Du 47 dans nos assiettes " a, une nouvelle fois, été distingué au plan national ! Après le prix Territoria, il vient de recevoir le Trophée Eco Actions 2018 qui récompense les actions innovantes et exemplaires des collectivités en matière de développement durable et de protection de l’environnement. Nos initiatives en restauration collective portent leurs fruits grâce à l’investissement de tous.

Sophie Gargowitsch Vice-présidente en charge du Développement durable

Les producteurs de la convention 2019

Malbec à Clermont-Dessous (poire), Ferm’o Fruit au Temple-sur-Lot (pomme), Altes à Beaupuy (batavia, laitue et feuille de chêne), Rougeline à Marmande (tomate), SCEA de Guyenne à Laffite-sur-Lot (fraise), Fruidor à Birac-sur-Trec (pomme de terre), Gaec de Pastre à Saint-Pastour (prune d’ente), Bonnet à Francescas (courgette), Biogaronne à Port-Sainte-Marie (produits bio de saison), Solincite à Marmande (légumes bio, salade, pomme de terre, courgette).

Cette convention tripartite donne aux producteurs lot-et-garonnais une évaluation précise des volumes qui seront achetés par les collèges du département. Elle leur garantit en quelque sorte un revenu fixe sur l’année. Les établissements scolaires, quant à eux, peuvent connaître très précisément l’origine du produit commandé. Elle est donc gagnant-gagnant pour tout le monde.

Raymond Girardi, Vice-président en charge de l’Agriculture, de la Forêt et de l’Environnement

Retour En avant

Convention avec Sainfruit

Le trio gagnant

L’entreprise Sainfruit*, grossiste de proximité, assure l’approvisionnement en fruits et légumes conventionnels et bio des collèges du Lot-et-Garonne. Elle vient de signer une convention tripartite avec le Conseil départemental et dix producteurs de fruits et légumes du département. Objectifs : fixer les règles et pratiques les mieux adaptées à chacun d’eux et disposer d’une traçabilité parfaite des produits. Explications.

« La convention proposée par Sainfruit permet aux trois signataires (Sainfruit, 10 producteurs et Département) d’avoir une vue globale des commandes sur une année. Ils se mettent d’accord à l’avance sur une campagne annuelle, c’est-à-dire sur les prix des produits et les volumes (variété, calibres, qualités, conditionnements précisés…) »,  souligne Xavier Delsol, responsable de la restauration collective à Sainfruit. Concrètement, elle garantit au Département d’obtenir un produit de qualité issu de l’exploitation d’un producteur du Lot-et-Garonne à un prix établi au préalable avec Sainfruit dans le cadre du groupement départemental de commande alimentaire. Elle assure, enfin, au producteur, un débouché pour sa marchandise. Cette convention engage donc les trois parties sur un an renouvelable sur la période du marché (jusqu’à fin 2021).

Le fait de renouveler chaque année la convention permet notamment aux producteurs de réduire ou d’augmenter leurs volumes mis à disposition en fonction de l’expérience de l’année écoulée.

Ce partenariat est gagnant-gagnant. « L’approvisionnement fruits et légumes du marché des collèges du 47 s’articule essentiellement autour de la saisonnalité de notre production locale. Cette attente du Conseil départemental nous permet de livrer en priorité de la marchandise issue de la production lot-et-garonnaise. Nous sommes dans un schéma de circuit très court : réception des produits “Made in 47ˮ, préparation et conditionnement assurés par Sainfruit, livraison des établissements scolaires du Lot-et-Garonne », poursuit Xavier Delsol. Le marché du Conseil départemental insiste en effet fortement sur les engagements à assurer une livraison de produits lot-et-garonnais sur l’ensemble des références en production dans le département. « Nous avons donc sélectionné une trentaine de producteurs en conventionnel. Cela nous permet de proposer un panel large de fruits et légumes locaux et de saison. En parallèle, nous disposons d’une cinquantaine de producteurs et de coopératives spécialisés en agriculture biologique », conclut-il.

* Basée à Langon, l’entreprise dispose d’une antenne à Marmande pour être au plus près de ses clients et des producteurs lot-et-garonnais. Forte de 200 salariés dont une cinquantaine dans le département, elle travaille avec plus de 70 producteurs locaux en conventionnel et plus de 80 en biologique.



Christian Altes, producteur de salades à Beaupuy pour les collèges


La spécialité de la « maison » Altes à Beaupuy est la salade. Batavia, laitue et feuille de chêne ont fait sa réputation depuis des décennies. Elle travaille depuis huit ans avec Sainfruit (80 % de sa production lui est destinée) et vient de signer la convention. Elle va lui garantir volumes et débouchés et lui assurer un prix linéaire. Mais ce qui tient réellement à cœur à Christian Altes est que sa marchandise reste sur le local et termine dans les assiettes des collégiens !

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même