47 Magazine - 49 : Janvier 2020

archives

Aide

Collapse

Uncollapse

iStock-985859318.jpg
helene_vidal.jpg
Hélène Vidal, Vice-présidente en charge des politiques en faveur des personnes âgées et des personnes en situation d’handicap

L’élargissement du dispositif Du 47 dans nos assiettes aux Ehpad est la suite logique du programme qui remporte déjà un vif succès dans les collèges. Permettre à nos aînés de mieux manger est une évidence.

Hélène Vidal
Vice-présidente en charge des politiques en faveur des personnes âgées et des personnes en situation d’handicap

Le Département s'engage...

Après avoir (bien) implanté le dispositif « Du 47 dans nos assiettes » dans les collèges, le Département entame, cette année, une série d’études de consommation dans 20 Ehpad. « Nous allons nous appuyer sur la méthodologie développée dans les collèges et l’adapter à la réalité du fonctionnement des Ehpad dont nous avons tout à découvrir », explique Philippe Huvé, le technicien du Département, responsable du programme « Du 47 dans nos assiettes » sur le terrain. Ces Ehpad-test sont déjà sensibilisés, pour la plupart, au mieux manger local, de saison, bio… En 2018, ils ont en effet participé à l’animation Silver fourchette proposant notamment des ateliers autour de la nutrition, de la diététique… « Aujourd’hui, notre démarche fait des émules au niveau national. D’ailleurs le 20 février, l’ADF (Assemblée des Départements de France) organise un atelier en Lot-et-Garonne pour faire découvrir notre action. »

page-17---parole-Guillaume---XCD_0644.jpg

Parole à Guillaume Barbosa

Directeur des Ehpad de Clairac et de Castelmoron

En adhérent au programme « Du 47 dans nos assiettes », n’avez-vous pas peur de chambouler les habitudes de consommation de vos résidents ? À leurs âges, les changements désorientent…

C’est notamment la raison pour laquelle les nouveaux produits seront intégrés au marché après analyse du comportement alimentaire des résidents. Il s’agit de fournir des denrées adaptées à leurs goûts, leurs préférences et leurs habitudes alimentaires. En valorisant le territoire et ses producteurs, ce programme permettra précisément de proposer à nos résidents des produits et des recettes qu’ils connaissent.

Qu’en pensent vos équipes en cuisine ? Adhérent-elles aussi au projet ?

Oui. Elles ont eu, pour beaucoup, l’occasion de discuter et de rencontrer à plusieurs reprises les équipes de cuisine des collèges. Elles voient ainsi les avantages et les retombées positives. Elles pourront travailler des produits de qualité et les assiettes se videront. Il y aura moins de gaspillage. C’est encourageant.

Retour En avant

Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes

Du 47 dans les assiettes des aînés

À partir de février, nos collégiens ne seront plus les seuls à manger local, de saison et bio. En effet, le dispositif « Du 47 dans nos assiettes » fait son entrée dans 20 Ehpad (Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) volontaires du département. Pour quelque 1 600 résidents, 2020 sera donc une année culinaire test. Objectifs : déterminer leurs besoins et leurs envies alimentaires pour adapter au mieux les futurs approvisionnements. Explications.

Les chefs cuisiniers des restaurants des collèges plébiscitent le dispositif « Du 47 dans nos assiettes  ». Les jeunes consommateurs et leurs parents sont également unanimes : « c’est meilleur. Les aliments ont du goût »… Maintenant que c’est une affaire qui roule dans les établissements scolaires, il est temps de l’étendre aux autres structures collectives. Cette année, le Département, à l’initiative de cette action, passe donc à la seconde étape du programme : l’introduction dans les Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).

Le référent du Conseil départemental et le coordinateur de ce projet au niveau des Ehpad est Guillaume Barbosa, directeur des établissements de Clairac et de Castelmoron-sur-Lot. « On ne part pas de zéro. Nous savons que cela fonctionne dans les collèges, que le dispositif est bien perçu par les jeunes consommateurs et les familles. En revanche, nous devons l’adapter à notre public qui est composé de personnes ayant en moyenne 90 ans », précise-t-il. En effet, une personne âgée ne consomme pas les mêmes produits et de la même manière qu’un pré-adolescent en pleine croissance.

Alors, 2020 est une année test. Les équipes du Département se rendront, notamment au moment des repas, dans les 20 établissements ayant souhaité participer à l’opération. Objectif : réaliser des études de consommation sur le principe « Dis-moi ce que tu manges, je te dirais... ». Le fil conducteur de la démarche est de permettre aux résidents des Ehpad de bien se nourrir, de manger des produits de qualité, locaux, de saison et bio.

S’il est important de bien manger à tout âge, cela l’est, peut-être encore plus, avec le grand âge. Le goût et l’odorat sont en effet altérés, ce qui modifie les saveurs et donc le plaisir perçu au moment du repas. Aussi, les personnes âgées modifient leur comportement alimentaire et diminuent, de ce fait, leur consommation : chose qu’il ne faut pas faire. Il faut manger mieux, mais pas moins.

Réintroduire des produits frais peut être une manière de rééduquer au plaisir de manger. De même, consommer une salade ou un yaourt d’un producteur des environs peut être prétexte à discussion. Le moment du repas doit retrouver sa place de moment convivial et d’échange. Bien souvent, c’est l’un des rares moments attendus avec impatience par les résidents.

« Dès février, nos équipes de restauration vont commencer à intégrer, petit à petit, des produits locaux, aux côtés des produits de nos fournisseurs habituels », précise Guillaume Barbosa. Le changement doit se faire progressivement pour ne pas déstabiliser nos aînés rapidement déboussolés par des modifications dans leurs habitudes. En 2021, le dispositif « Du 47 dans nos assiettes » sera entièrement déployé dans les 20 Ehpad et peut-être que d’autres structures du même type souhaiteront l’adopter. Affaire à suivre…

Le mot de Hélène Vidal Le Département s'engage... Parole à Guillaume Barbosa

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même