47 Magazine - 52 : Janvier 2021

archives

Aide

Collapse

Uncollapse

fonroche034jpg.png © Dépt. 47 - Xavier Chambelland

Définitions

La transition écologique

La transition écologique se définit par un ensemble de principes et de pratiques adoptés dans le but d’évoluer vers un renouvellement de notre modèle économique et social. Cela implique des changements dans nos manières de consommer, de travailler, de produire ou encore de cohabiter pour répondre de manière durable aux enjeux environnementaux majeurs :
• adaptation au changement climatique,
• réduction et modification de la biodiversité,
• diminution des ressources,
• augmentation des risques environnementaux.

Cela nécessite une approche obligatoirement transversale pour un développement territorial qui permette à la fois :
• la transition agroalimentaire, vers un modèle plus raisonné, biologique et paysan,
• la transition industrielle, vers une production de biens plus durables, c’est-à-dire recyclables et facilement réparables, donc une révolution du modèle de consommation,
• la préservation de la biodiversité,
• la transition énergétique.

La transition énergétique

C’est l’un des volets essentiels de la transition écologique, qui correspond au passage du système énergétique actuel, utilisant des ressources non renouvelables, à un bouquet énergétique (ou mix énergétique) basé principalement sur des ressources renouvelables. Elle intègre bien sûr des objectifs de réduction des consommations d’énergie.

Retour En avant

Transition écologique et énergétique

La mission a rendu son rapport

Fin novembre, les membres de la Mission d’information et d’évaluation sur la transition écologique et énergétique (MIETEE) ont présenté la conclusion d’une année de travail. Après de nombreuses visites de terrain dans le département, de rencontres avec les acteurs locaux, d’auditions d’experts… ils ont dressé un état des lieux objectif de la situation en Lot-et-Garonne. Aujourd’hui, ils proposent 14 actions pour accélérer la transition écologique et énergétique.

La transition écologique consiste à mettre en place un modèle économique et social, à la fois viable et durable, renouvelant en profondeur les modes de consommation, de production, les liens sociaux comme sociétaux. L’objectif est de répondre aux grands enjeux observables aux différents échelons géographiques de la biodiversité : érosion de la diversité du vivant, changement climatique, raréfaction des ressources, augmentation des risques sanitaires et environnementaux. Il s’agit également d’assurer la capacité des générations futures à pouvoir faire leurs propres choix de modèle de développement.

Le département ne peut réussir sa transition écologique et énergétique qu’avec l’implication de tous les acteurs locaux et de tous les citoyens. Bon nombre d’actions dans le cadre d’une transition (quelle qu’elle soit) relèvent en effet du changement comportemental et culturel. L’action citoyenne, individuelle ou collective, a maintes fois démontrée sa pertinence et son efficacité dans l’évolution de la société vers des comportements écoresponsables. Aussi, la Mission d’information et d’évaluation sur la transition écologique et énergétique (MIETEE) préconise 14 axes de travail à développer en collaboration avec les citoyens, les élus et les acteurs locaux. La 1re action sera de nouer et de renforcer les partenariats avec les acteurs de cette transition, à l’exemple de la convention signée entre le Lot-et-Garonne et la Région Nouvelle-Aquitaine pour intégrer la stratégie Néo Terra (lire ci-contre).

Elle propose aussi d’élaborer une charte départementale des EnR (Énergies renouvelables) en partenariat avec les acteurs locaux et régionaux et de définir une stratégie pour la gestion de l’énergie des bâtiments départementaux. Concernant la rénovation des bâtiments et la lutte contre la précarité énergétique, il est envisagé d’actualiser le plan départemental de l’habitat, de participer à la mise en place d’un service public de la rénovation énergétique pour tous les Lot-et-Garonnais, de favoriser l’innovation environnementale en matière d’habitat social, d’améliorer la gestion de l’énergie dans les collèges… Côté mobilité, il est souhaitable de développer la mobilité douce, d’établir un plan de mobilité pour les sites Agenais du Conseil départemental… Accompagner les investissements publics liés à l’innovation, la recherche, l’expérimentation sur la valorisation des produits de l’économie circulaire mettrait en avant l’économie verte et les consommations responsables.

Enfin, le dernier volet des préconisations de la MIETEE concerne l’agriculture et la biodiversité : accélération de la transition agroécologique (encourager l’installation de nouveaux exploitants agricoles, soutenir le maintien de la polyculture et d’un élevage extensif, promouvoir les produits agricoles emblématiques du Lot-et-Garonne).

Quelques définitions...

Coordonner les stratégies

Le Département de Lot-et-Garonne est partie prenante de Néo Terra, la feuille de route régionale pour la transition écologique et énergétique

Le changement climatique n’est plus seulement un concept scientifique. C’est aujourd’hui un état de fait, mesurable, observable, concret. L’augmentation moyenne des températures de 1,4°C au cours du XXe siècle se traduit dans l’espace, dans le paysage, dans le temps avec des impacts socioéconomiques et environnementaux particulièrement destructeurs. L’évolution du climat nous touche désormais au quotidien avec des évènements météorologiques témoins du déséquilibre en action. Inondations, tempêtes, érosion, sécheresse... Ces aléas se voient plus nombreux, plus intenses, à des saisons où ils constituent une nouveauté à laquelle nous avons tardé à nous prémunir.

Face à ce constat, la Région Nouvelle-Aquitaine a engagé depuis 2010 une stratégie à long terme qui débute par l’élaboration de diagnostics irréfutables et complets :
- Acclimaterra autour des questions climatiques,
- Ecobiose pour les questions de biodiversité.

Sur la base des conclusions de ces deux rapports, les élus régionaux ont adopté la feuille de route dédiée à la transition énergétique et écologique baptisée Néo Terra.

En partageant, à travers une convention partenariale, les objectifs et les moyens à mettre en œuvre pour réduire les impacts du changement climatique au bénéfice de nos territoires, Département et Région s’engagent ainsi à travailler conjointement et concrètement à la transition écologique et énergétique en Lot-et-Garonne.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même