47 Magazine - 52 : Janvier 2021

archives

Aide

Collapse

Uncollapse

page-15---laura_fontan.png Laura Fontan - Dépt. 47 - © Xavier Chambelland

Infos pratiques

Les récoltes de Montillet 
Laura Fontan
160, chemin de Montillet
47450 Saint-Hilaire-de-Lusignan
06 26 50 23 23
lesrecoltesdemontillet@gmail.com

Le saviez-vous ?

Le premier marché bio de France a été cofondé par Paul Simonet en 1975 à Villeneuve-sur-Lot ! En effet, dans les années 70, les enseignants désireux de consommer local et bio demandèrent aux producteurs bio de se rassembler et de créer un marché afin qu’ils puissent venir acheter plus facilement leurs produits. Il s’est tenu pendant de nombreuses années sur les bords du Lot, boulevard Camille-Desmoulins, devant l’école Paul-Bert. Aujourd’hui, érigé tous les mercredis place d’Aquitaine sous une halle spécialement réaménagée, il accueille une trentaine d’exposants.

Agrobio 47 : accompagnement mode d’emploi

Agrobio 47 est une association loi 1901 composée de producteurs en bio ou en conversion et d’acteurs du territoire qui soutiennent l’agriculture biologique.
Sa mission est d’accompagner le développement de l’agriculture bio par des actions de terrain, notamment des formations auprès des agriculteurs dans la mise en place des filières. Ainsi, le 12 janvier 2021, l’association organisait la formation « Réfléchir la taille pour pérenniser la vigne ».

La Bio dans le 47

Le Lot-et-Garonne est un des meilleurs élèves de Nouvelle-Aquitaine ! En effet, il compte 34 713 ha certifiés bio ou en conversion, soit 12,3 % de la SAU (Surface agricole utile) du département. 1 000 fermes bio sont dénombrées, soit environ 14 % des fermes du département. Il produit 14 % de la production de légumes bio de la région. C’est aussi le premier producteur d’oléagineux bio (dont conversion). À lui seul, il représente 29 % des surfaces d’oléagineux bio de la région.

Retour En avant

Agriculture biologique

Laura Fontan, la petite reine du safran

Le Lot-et-Garonne compte 1 000 agriculteurs bio ! Et c’est une jeune femme qui est la millième. Engagée et déterminée, Laura Fontan a érigé ses trois parcelles de safran en conversion bio et ses 2 000 m2 de maraîchage à Saint-Hilaire-de-Lusignan.

À l’origine, Laura Fontan ne se destinait pas au métier d’agricultrice. Après le bac, cette bordelaise de 33 ans entreprend des études d’ingénieur agronome afin d’évoluer en laboratoire. « Mais le travail en recherche se révèle très compliqué. » Dans le même temps, elle rencontre son compagnon qui travaille alors dans une pépinière parisienne en tant que technicien agricole. En 2015, un projet commun germe : « faire jouer notre complémentarité pour monter notre propre ferme en bio ». Le bio était alors une évidence.

Ayant des attaches familiales dans les Landes et amoureuse du Sud-Ouest, Laura ambitionne d’y trouver une maison avec des terres. Après quelques visites en Gironde, en Dordogne et en Lot-et-Garonne, elle jette son dévolu sur le verger de la France, à Saint-Hilaire-de-Lusignan.

Si, en 2019, l’activité de sa ferme baptisée « Récoltes de Montillet » est tournée vers la culture du safran, en 2020, Laura travaille ses trois parcelles de maraîchage. « Pour beaucoup d’agriculteurs, le confinement a été synonyme de boom des ventes à la ferme. Moi, j’en ai profité pour vraiment lancer mon activité de maraîchage. » Sa culture du safran bat son plein. Elle vend sa production à la ferme, auprès des restaurateurs lot-et-garonnais et cherche à la développer auprès des pâtissiers et chocolatiers. En 2021, Laura Fontan va acquérir une serre et souhaite développer sa production dès le printemps afin d’intensifier les ventes à la ferme et sur les marchés. « L’idée est de faire connaître aux Lot-et-Garonnais notre safran cuisiné avec nos légumes. » Enfin, grâce à une opération de crowdfunding (financement participatif) l’agricultrice a bien l’intention d’acheter un motoculteur…

Infos pratiques Agrobio 47 : accompagnement mode d’emploi La Bio dans le 47 Le saviez-vous ?

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même