47 Magazine - 52 : Janvier 2021

archives

Aide

Collapse

Uncollapse

page-14-XCD_1422.png

Infos pratiques

Distillerie Du Grand Nez
406, route du Nomdieu,
47600 Nérac
contact@dugrandnez.fr

Untitled-123.png
Anne-Hélène Vialaneix et Éric Lugas -  Dépt. 47 - © Xavier Chambelland

La distillerie vient de lancer, en partenariat avec le lycée agricole Armand-Fallières de Nérac, la plantation de 400 plants de genévrier afin de tester la mise en culture organisée de ce conifère rustique pour le développement éventuel d’une nouvelle filière de production biologique lot-et-garonnaise.

Anne-Hélène Vialaneix et Éric Lugas

Retour En avant

Distillerie du « Grand Nez »

Le meilleur gin du monde est Lot-et-Garonnais

Pour la première année de commercialisation d’Attribut n°1 (gin à base de kiwi, verveine citronnée et agrumes) et d’Attribut n°2 (gin à base de pomme, poire, gingembre), la jeune distillerie Du Grand Nez à Nérac a décroché deux médailles d’or lors de la 21e édition du « Spirit selection by concours mondial 2020 » organisé à Bruxelles.

Laes gins Bio d’Anne-Hélène Vialaneix et Éric Lugas ont convaincu les 60 dégustateurs professionnels du jury du Spirit selection by concours mondial. Les deux breuvages lot-et-garonnais étaient en compétition avec 1 400 spiritueux venus de 54 pays. Une performance en or pour la toute jeune distillerie du Grand Nez à Nérac ! « Notre première pensée a été pour tous nos partenaires qui nous ont accompagnés dans cette superbe et excitante aventure avec toutes leurs compétences et leur passion », précisent les créateurs d’Attributs n° 1 et 2.

Les 7 500 bouteilles, issues des premières productions, sont commercialisées en caves, épiceries fines et magasins bio. On les retrouve dans le grand Sud-Ouest, sur la Côte landaise et basque, en Bretagne, à Paris, mais aussi en Allemagne et au Portugal.

Créée en 2019 au sein de la pépinière d’entreprises Agrinove, la SAS « Distillerie Du Grand Nez » élabore des spiritueux biologiques, écoresponsables et solidaires. Elle s’approvisionne en produits agricoles (matières premières pour les spiritueux) presque uniquement auprès de producteurs locaux. Elle prend le même soin pour sélectionner ses producteurs partenaires et leurs fruits de saison que pour élaborer ses produits. Cette sélection répond à une double exigence : la recherche absolue de la qualité et la juste rémunération des producteurs et transformateurs.

Boostés par ces deux médailles d’or, Anne-Hélène Vialaneix et Éric Lugas sont déjà en train de concocter des gins avec de nouveaux arômes et saveurs. C’est certain, ces entrepreneurs ont du nez et du talent pour transformer le gin en or !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Les infos pratiques

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même